Édito

Catherine Seiler

Prendre le temps de se poser pour savourer un petit noir sur la terrasse ensoleillée d’un café de la Rue des Martyrs et sentir battre le cœur de Paris, délaisser le métro et trottiner d’un rendez-vous à l’autre sans oublier de lever les yeux pour profiter du paysage, jeter son parapluie parce que de toute manière il était moche ! Oublier sa doudoune dans le placard de l’entrée et lui préférer un léger poncho coloré, troquer son vernis rouge noir Chanel pour des teintes plus chaudes et accrocher sur ses lèvres son plus beau sourire printanier. Rien de tel qu’un petit rayon de soleil pour voir la vie d’une autre manière !

Avec ce (presque) petit air de printemps, nous avons eu envie de vous raconter de belles histoires qui s’égrèneront au fil des semaines dans les différentes rubriques de votre WebMagazine. 

Des histoires de famille pour commencer, avec en clin d’œil à la saison des fiançailles et des mariages qui s’ouvre tout juste, un arrêt sur image sur trois jolies maisons qui conjuguent le Luxe avec talent. Découvrez les coulisses de la Maison Leysen, l’une des plus belles ambassadrices de la joaillerie européenne, entrez dans l’univers du tailleur pour homme Pierre Degand et glissez-vous dans l’une des magnifiques créations d’Edouard Vermeulen le grand couturier belge fondateur de la Maison  Natan.

Des histoires de styles pour suivre à travers notre entretien avec Julie Gauthron, artiste iconoclaste passée maître dans le design hôtelier.

Des histoires de goût ensuite avec un retour gourmand sur le très dynamique festival Omnivore World Tour Paris ainsi que quelques portraits de Chefs savoureux.

Des histoires hôtelières bien sûr avec le service en fil rouge.

Des histoires de cœur surtout avec une invitation au voyage à Saint-Rémy de Provence où la Mas de l’Amarine nous a séduit par la qualité de son accueil exclusif et le caractère atypique des lieux. 

Des histoires ensoleillées enfin avec une escapade de la rédaction à Rome à la rencontre d’un Chef de haut vol, de l’hôtel de Russie by Rocco Forte et de la Villa Agrippina signée Gran Melià.