La Haute Provence hospitalière d’Alain Ducasse

One night in ...

C’est dans cette Haute-Provence préservée, à la fois sauvage et hospitalière qu’Alain Ducasse a ouvert voici presque 25 ans une maison au charme certain. A l’origine, une ferme bâtie au XVIIème siècle, cédée ensuite à un Maître faïencier de Moustiers-Sainte-Marie qui l’aménagea en bastide pour y vivre.

Au début des années 90, après une riche carrière de cuisinier, Alain Ducasse se rêve en aubergiste et entend apporter une dimension personnelle à l’hospitalité.



Une maison de collectionneur

La Bastide de Moustiers est à l’image de son propriétaire, c’est la maison d’un gourmand, d’un épicurien, d’un homme curieux mais aussi celle d’un collectionneur qui y dépose au fil des ans quelques pièces de sa collection d’artisanat d’art dénichées aux quatre coins du monde.

« Accueillir chez soi, c’est partager avec ses hôtes la passion des beaux objets »

 

Aime à le rappeler cet heureux propriétaire qui chine avec passion et curiosité depuis de nombreuses années. Sur les murs, s’exposent quelques belles réminiscences de ses voyages lointains ou voisins, comme ces bols laqués signés par le designer japonais Shinichiro Ogata ou cet herbier ancien qui a pris racine sur les murs de l’escalier.

Côté décoration, rien de prémédité, mais la simple intention de redonner vie à un beau patrimoine. Les vieilles pierres, simples témoins d’un riche passé s’agrémentent de murs en chaux et de quelques beaux objets habilement déposés ici ou là comme les tapis de la Manufacture de Cogolin ou les appliques créées par Jean-Claude Navarro, Maître verrier à Biot.

Les 11 chambres et 2 suites ont été imaginées par Tonia Peyrot, qui travaille depuis de longues années avec Alain Ducasse. Dispersées dans la propriété, spacieuses et calmes, elles sont le reflet de la Provence rêvée de ce Chef Aubergiste. Lustre du 19ème siècle, malle de voyage ou table en marqueterie s’associent sans fausses notes au confort contemporain. En point d’orgue, le Bastidon et son charmant jardin privatif niché au cœur de la propriété.

Dans cette maison « habitée », on se sent comme chez soi, le temps d’un séjour où se mêlent plaisirs gustatifs, flânerie et ressourcement.

Un écrin naturel

Les chambres de la Bastide de Moustiers s’ouvrent sur la nature luxuriante du Parc naturel régional du Verdon sous le regard des falaises de Moustiers-Sainte-Marie, joli village suspendu réputé pour sa faïence. On découvre d’ailleurs quelques belles pièces issues de certains des 20 ateliers encore existants, dans le salon des faïenciers qui jouxte la salle à manger et dans toute la maison.

La Bastide offre également les joies des sports aquatiques à sensations sur le tumultueux Verdon. Tandis que le lac de Sainte Croix, qui se trouve à quelques minutes seulement, dévoile ses superbes paysages pour les amateurs de vacances dans la nature.

De la gourmandise…

Derrière les fourneaux, Frédéric Garnier, fidèle du Chef depuis plus de 20 ans, excelle dans une cuisine proche de la nature où le produit est roi. En vedettes incontestées de ses assiettes, les produits issus du magnifique potager qui s‘étend au fond de la propriété.

Sa cuisine vivante vit au rythme de la nature. A l’automne, le céleri boule se cuit sur un lit de noisettes tandis que les carottes mijotent dans la terre pour ne pas être dépaysées ! Le lapin maturé au foin afin acquière une chair tendre et plus goûteuse et les cueillettes sauvages ponctuent l’année de belles surprises.

Respect des goûts, des textures, en mettant à l’honneur les céréales, les fruits et les légumes qui se déclinent à l’envi dans les recettes du fameux Cookpot créé par Monsieur Ducasse. Le tout dans le plus profond respect de la nature, source inépuisable d’inspiration.

La gastronomie se déguste sur les terrasses, dans la belle salle à manger, en tête à tête dans le salon des graveurs, boudoir cosy où l’on retrouve des gravures anciennes sur le thème de la pâtisserie et de la boulangerie, mais aussi dans le jardin, autour d’un panier de pique-nique chic.

La vie s’écoule doucement à la Bastide de Moustiers, comme dans toute bonne auberge, on vient pour y dormir et y manger et l’on y est accueilli sans prétention, sans faux atours par une véritable maîtresse de maison, porte parole attentionnée du propriétaire. Une simplicité assortie d’une pointe d’audace. A la Bastide de Moustiers, l’hospitalité se fait art.

« Je souhaite qu’un séjour à la bastide de Moustiers fasse éprouver de façon charnelle toute la beauté de la Provence que j’aime »

Alain Ducasse